birthlight

Global

  • Birthlight Global

North / South America

  • Argentina
  • Brazil (Brasil)
  • Peru (Perú)

Asia Pacific

  • Australia
  • China (中华人民共和国)
  • Japan (日本)
  • New-Zealand
  • Philippines
  • Singapore
  • Taiwan (台灣)
  • Thailand (ประเทศไทย)

Europe

  • France
  • Cyprus
  • Germany (Deutschland)
  • Greece (Ελλάδα)
  • Italy (Italiano)
  • Netherlands (Nederland)
  • Portugal (Português)
  • Russia (Российская Федерация)
  • Spain (España)
  • Switzerland (Schweiz)
  • United Kingdom

Intuitive and improvised aquatic dance

I discovered and practiced touch during my first pregnancy, then following the premature birth of my daughter.

When she was in neonatology, it was sometimes difficult, if not impossible, to touch her, by prevention or by fear of hurting her. As a result, creating a bond of attachment with her has been longer. But I had a senior son, but I found myself totally incompetent and thought the professionals were much better able to know what was good for my daughter, despite all their benevolent intentions.

Then one day the teams warned me that they would come back so we could bathe him. At that moment, I confronted my fear, I looked at my daughter and I told her: "Let's go! ". This moment of autonomy, trust and connection was magical for us two. I had managed alone to give him this "terrorizing" bath and I was proud to announce to the nurses on their return: "That's it, we did it!"

Regularly, during my accompaniments, I receive parents who come to meet me to learn to massage or to bathe their baby. They expect to have a protocol, to practice a ready-made technique. They sometimes even have in mind the desire to give their baby the magical moments seen on the internet or in magazines. I also personally went through those moments when it was more reassuring to do what I was told, to reproduce, even to imitate a technique on my baby without even looking at him or listening to him. And finally, the result and the connection were not those hoped for.

Now, I can say for having lived, for having accompanied and observed many parents that they know better than me what is good for their baby. That after being put in trust and guided, they will naturally experience just and intuitive movements that will be beneficial to the moment for their child. Parents have this gift to naturally touch, connect, communicate and meet the needs of their child when they take the time to sit down for a moment, let go and recognize the innate skills of their baby. From then on, parent and baby become wonderful accomplices who let themselves be guided in the creation of a wonderful intuitive and improvised aquatic dance.


Perrine Alliod, Birthlight Aqua Yoga and Aqua Nurture training tutor.

Find a birthlight class near you>     Find an upcoming course>      Join our mailing list>


J’ai découvert et pratiqué le toucher en présence durant ma première grossesse, puis suite à la naissance prématurée de ma fille.

Lorsqu’elle était en service de néonatologie, il a été pour moi parfois difficile, voir impossible, de la toucher, par prévention ou par peur de lui faire du mal. De ce fait, créer un lien d’attachement avec elle a été plus long. J’avais pourtant un fils ainé, mais je me suis trouvée totalement incompétente et ai pensé que les professionnels été bien plus à même de savoir ce qui était bon pour ma fille, malgré toutes leurs intentions bienveillantes.

Puis un jour, les équipes m’ont prévenu qu’ils allaient revenir afin que nous puissions lui donner son bain. A cet instant, j’ai affronté ma peur, j’ai regardé ma fille et je lui ai dit : « On y va ! ». Ce moment d’autonomie, de confiance et de lien a été magique pour nous 2. J’avais réussi seule à lui donner ce bain « terrorisant » et j’étais fière de pourvoir annoncer aux infirmières à leur retour : « ça y est, on l’a fait ! »

Régulièrement, lors de mes accompagnements, je reçois des parents qui viennent me rencontrer pour apprendre à masser ou à baigner leur bébé. Ils s’attendent à avoir un protocole, pratiquer une technique toute faite. Ils ont parfois même en tête l’envie de faire vivre à leur bébé les instants magiques vus sur internet ou dans les magazines.  Je suis également passée par ces moments où il était plus rassurant de faire ce que l’on me disait, de reproduire, voire d’imiter une technique sur mon bébé sans même le regarder, ni l’écouter. Et finalement, le résultat et la connexion n’étaient pas ceux espérés.

Maintenant, je peux affirmer pour l’avoir vécu, pour avoir accompagné et observé de nombreux parents qu’ils savent bien mieux que moi ce qui est bon pour leur bébé. Qu’après avoir été mis en confiance et guidés, ils vont expérimenter naturellement des mouvements justes et intuitifs qui seront bénéfiques à l’instant présent pour leur enfant. Les parents ont ce don pour toucher naturellement, rentrer en contact, communiquer et répondre aux besoins de leur enfant lorsqu’ils prennent le temps de se poser quelques instants, de lâcher prise et de reconnaitre les compétences innées de leur bébé. Dès lors, parent et bébé deviennent de merveilleux complices qui se laissent guider dans la création d’une magnifique danse aquatique intuitive et improvisée.